CONTRE-INDICATIONS POUR LA THERAPIE DENAS

L’intolérance individuelle au courant électrique (elle se rencontre très rarement)
• L’existence du cardiostimulateur implanté – pacemaker (il y a la possibilité théorique de perturberer son fonctionnement normal par l’appareil)
• Les maladies infectieuses aiguës avec les diagnostics méconnus (la procédure par l’appareil DENAS peut changer l’êtat du malade et par cela compliquer même la constatation du diagnostic)
• La symptomatologie de “l’abdomen aigu” pendant la période avant l’hôpital
• Les maladies psychiques aiguës
- Coma épileptique
- Néoplasmes (bouffissures) de n'importe quelle étiologie et localisation (aux stades avancés du processus oncologique l’électrostimulation peut être appliquée en qualité du traitement palliatif (auxiliaire), y compris pour couper le syndrome douloureux)
- Etat de fièvre aiguë de l'étiologie obscure
- Les thromboses des veines
- Etat d'excitation psychique aiguë, alcoolique ou narcotique
- Ne pas appliquer l’appareil sur la projection frontale de l’utérus pendant le premier trimestre de la grossesse
- Ne pas appliquer l’appareil sur l’utérus
- Ne pas appliquer l’appareil sur la projection frontale des reins ou de la vésicule biliaire si on a les calculs aux reins ou à la vésicule biliaire.

L’influence des appareils DENAS et DiaDENAS est très inoffensive pour l’organisme parce que le signal d’appareil ressemble aux signaux du système nerveux du malade, et au cours du traitement l’influence se fait seulement sur les récepteurs cutanés et superficiels (à un – deux millimètres en  profondeur de l’épiderme). Il n’y a pas d’émission calorifique ou d’émission d’autres sortes, c’est pourquoi les appareils DENAS et DiaDENAS peuvent être utilisés pour traiter les malades avec les maladies oncologiques sans crainte de changer en mal leur état.
La particularité de la thérapie par l’appareil DENAS est qu’on observe les effets de régulations générale à l’influence locale (au traitement du furoncle sur la jambe il y a l’effet accompagnant – la guérison de l’infécondité d’origine hormonale qui ne se soignait pas par les médicaments; au traitement de l’ostéochondrose on a comme résultat la guérison de l’ulcère de l’estomac etc.).